Utiliser Twitter dans une conférence

Posted by
|

A propos des « Chroniques du Web Temps Réel »

[Paris, le 9 décembre 2009] Ideose publie les Chroniques du « Web Temps Réel » dont le document intitulé « Utiliser Twitter dans une conférence » est le sixième article.

Les « Chroniques du Web Temps Réel » consistent en un ensemble d’articles qui s’adressent au grand public sur le sujet du « Web Temps Réel ». L’objectif de ces articles est de démystifier cette thématique, d’informer de manière pédagogique sur les fondements de cette (r)évolution du Web, de suivre l’actualité des services « Web Temps Réel » et de fournir à chacun les éléments de réponse aux questions :

  • C’est quoi le « Web Temps Réel » ?
  • Quels services « Web Temps Réel » utiliser dans ma vie privée et professionnelle ?
  • Comment utiliser les services « Web Temps Réel » ?
  • Quelles conséquences le « Web Temps Réel » peut-il avoir sur moi ?

La source d’information principale des Chroniques du « Web Temps Réel » est le site WebOff (initiative de Pierre Guillou, dirigeant de la société Ideose).

Liste des articles déjà publiés :

Utiliser Twitter dans une conférence

J’ai assisté hier à la conférence Atelier.fr sur « Twitter en France : votre entreprise est-elle prête ? » (le transparent de la conférence est en ligne ainsi que l’étude « Twitter en France »).

Comme dans toute conférence à présent, le « hashtag officiel » de la conférence a été donné au début par les organisateurs. Il s’agissait de #twitterstudy. Mais c’est quoi un « hashtag » ? Quel est son intérêt ? Quelles sont les conséquences de Twitter pendant une conférence ?

Note : retrouver les discussions Twitter de la conférence de l’Atelier sur Twazzup.

C’est quoi un « hashtag » ?

Voici la définition du hashtag donnée dans l’article Comprendre et utiliser Twitter des « Chroniques du Web Temps Réel » :

  • Hashtag : en inscrivant un hashtag (un # suivi d’un ensemble de lettres sans espace) vous créez un fil de discussion par rapport à un sujet donné. En effet, si votre hashtag est repris dans différents tweets traitant du même sujet, il est alors possible de retrouver tous ces messages par le moteur de recherche Search Twitter par exemple.

Quel est son intérêt ?

Chaque hashtag est propre à un sujet (exemple : #webtr pour tous les messages concernant le « Web Temps Réel ») ou est rattaché à un évènement (exemples : #G9 pour la conférence du G9+ sur les réseaux sociaux ou #LeWeb pour la conférence LeWeb’09).

Le hashtag permet à celles et ceux intéressés par le sujet ou l’évènement de pouvoir suivre (en temps réel) ou de retrouver (de manière décalée dans le temps) tous les messages envoyés le contenant. C’est successivement un fil d’actualités puis un code d’accès aux archives Web.

Il permet à toute personne présente ou non physiquement de suivre les discussions et de participer.

Un logiciel de recherche des messages Twitter contenant un hashtag est bien sûr nécessaire. Le plus connu est le moteur de recherche de Twitter (le plus basique) mais il y en a d’autres avec des fonctionnalités supplémentaires comme Twazzup (mise en avant des comptes Twitter, des tweets populaires, des liens partagés…).

Note : trouvez plus de services Twitter dans l’article Les services, outils et applications Twitter des « Chroniques du Web Temps Réel ».

Quelles sont les conséquences de Twitter pendant une conférence ?

Ceux qui assistent à une conférence se classent dans 2 catégories : ceux qui prennent des notes et ceux qui n’en prennent pas. Dans la première catégorie, on peut distinguer ceux dont les notes ne reserviront jamais ou qui sont inutilisables (incompréhensibles, non lisibles…) de ceux qui prendront soin de les classer ou même de les remettre en forme (faible proportion). Et dans cette sous-catégorie, bien peu partageront leurs notes (par courriel, sur un réseau social…) et donc les valoriseront grâce aux retours des autres.

De manière simplifiée, nous pouvons donc dire que la prise de note « classique » en conférence (sur papier, dans un logiciel de texte) est sous-utilisée et non valorisée en partie car non partagée.

Si vous la remplacez par la prise de notes via votre compte Twitter, vous obtenez :

  • Partage : vous partagez vos informations et vos réflexions sur la conférence et vous êtes donc susceptible d’avoir des retours d’autres personnes.
  • Archive : vous archivez automatiquement sur le Web vos notes pour vous et pour les autres.
  • Interaction : vous interagissez en temps réel avec les personnes présentes à la conférence et celles qui sont à distance.
  • Mise en avant : vous n’êtes plus un participant mais un acteur de la conférence.
  • Rencontre : vous rencontrez souvent à la fin de la conférence les personnes qui comme vous ont envoyé des messages sur Twitter (phénomène de reconnaissance réciproque : tu tweets, je tweet, donc nous avons quelque chose en commun).
  • Influence : vous permettez à l’intervenant de pouvoir réagir en temps réel aux questions/commentaires qui sont envoyés sur Twitter (souvent, les messages Twitter sont projetés dans la salle).

A l’inverse de ces points positifs, il y a aussi le risque de perte d’attention pendant la rédaction du message Twitter et de perte de recul.

Il faut donc savoir alterner écriture et écoute mais mon expérience personnelle est que le fait d’envoyer des messages sur Twitter pendant une conférence (et à propos de la conférence 😉 demande une agilité intellectuelle stimulant votre écoute globale et vous évite de laisser filer votre attentionau gré de vos pensées du moment (surtout après le déjeuner…).

Add a comment