site sur les Web campagnes et municipales 2014

Accueil du site Ideose

Créateur de communautés en ligne

Candidat au poste de député en 2012 ? Faites une campagne Web 2.0 avec Ideose !

Auteur :
|

Vous êtes candidat au mandat de député aux législatives 2012 ? Vous ne disposez pas encore d’un Plan Numérique de Campagne ?

Législatives 2012 : quelle campagne Web ?

Législatives 2012 : quelle campagne Web ?

Vous recherchez du conseil ou de la formation aux usages politique sur le Web ?

Vous voulez un site de campagne disposant d’un « Réseau Social Privé » facilitant la mobilisation de vos militants et sympathisants sur le terrain ?

Contactez-nous !

[ Nouveau ] Vous êtes candidat aux élections législatives 2012 ?

Ideose – société éditrice du site Elus 2.0 – lance un site de campage 2.0 à l’attention de tous les candidats.

En plus d’être un outil de communication politique (textes, photos et vidéos avec partage sur les réseaux sociaux Twitter et Facebook), ce site est une plateforme de campagne pour informer, faire remonter des propositions, obtenir des dons et aussi mobiliser des militants.

Il permet en effet de collecter leurs courriels, de les recruter et de leur fournir toutes les fonctionnalités d’action sur le terrain (gestion d’évènements comme du porte-à-porte, localisation sur des Google Maps, messagerie instantanée, tracts…).

Un candidat = une stratégie numérique

Député 2.0 ? Multiprésence Web + usages conversationnels

Député 2.0 ? Multiprésence Web + usages conversationnels

Les élections législatives françaises se dérouleront les dimanches 10/17 juin 2012 et vous êtes candidat(e) à ce mandat de député. Une question se pose : comment allez-vous utiliser Internet pour améliorer l’efficacité de votre campagne ?

De nombreuses offres commerciales sont aujourd’hui proposées aux candidats. Le plus souvent, il s’agit d’offre type « pack web » (développement d’un site, d’une application facebook, etc.), dont certaines font référence à l’étude sur les députés et Internet publiée en septembre sur le site Elus 2.0 alors même que cette étude insiste sur l’importance des usages numériques en plus de la multiprésence Web.

En effet, utiliser Internet dans une campagne politique demande en amont la construction d’un Plan Numérique de Campagne reposant sur l’analyse de la situation particulière du candidat, de sa circonscription et des objectifs généraux de campagne.

Ainsi, Internet doit s’adapter à chaque candidat et devient alors un outil de coordination, de communication et de mobilisation sans précédent.

Si vous faites confiance à nos services, nous vous proposerons un accompagnement en 3 grandes étapes :

  • 1) Nous animerons une réunion en circonscription avec le candidat et son équipe pour faire un état des lieux de son image réelle et de la situation politique locale.
  • 2) En comparant ce qui est dit avec ce qui se trouve sur Internet, cette réunion permettra d’établir le point de départ réel de la campagne et d’évaluer les points forts/faibles à utiliser ou à contrer. Ensuite, en listant les objectifs de campagne (thématiques, répartition de l’électorat, positionnement politique des candidats, etc.), nous vous proposerons un Plan Numérique reposant sur une stratégie au service des objectifs généraux de la campagne.
  • 3) Si des développements (un site Internet de campagne avec un « Réseau Social Privé » permettant l’engagement et la mobilisation sur le terrain, une page Facebook, un compte Twitter, une appli iPhone…), de la formation aux usages Web politique ou du conseil sont nécessaires, nous vous proposerons également de réaliser toutes ces actions.

Notre offre

S’il nous semble nécessaire de développer pour 2012 une multiprésence Web (site de campagne, page facebook, compte Twitter….), celle-ci doit servir une stratégie numérique basée sur 2 objectifs s’enchaînant dans le temps :

  • Période 1 : créer une e-réputation positive permettant au candidat d’attirer à lui une communauté de sympathisants et militants via Internet.
  • Période 2 : coordonner les actions de campagne des sympathisants et militants en leur fournissant des outils Web.

Voici quelques idées que nous vous proposerons de mettre en place pour atteindre vos objectifs de campagne :

  • Mise en place d’une veille sur le Web : après avoir établi la liste des thèmes locaux de campagne, des concurrents politiques et des sources locales importantes à suivre, nous créerons des alertes automatisées qui permettront d’être informé en temps réel des nouvelles publications sur le Web correspondantes aux listes établies.
  • Cohérence des messages et de l’affichage graphique entre les différents espaces Web pour donner le sentiment à l’internaute qu’il se trouve toujours dans le même univers Web qu’il soit sur le site du candidat ou sur son compte Facebook/Twitter.
  • Stratégie de création de communautés sur les différents espaces Web d’ici à février puis stratégie de mobilisation sur le terrain d’une partie de ces communautés.
  • Construction de la e-réputation du candidat sur la base de sa « vraie image » (il ne s’agit pas de le faire passer pour un geek s’il ne sait pas twitter…) et cela de manière totalement synchronisée avec sa communication vers les médias traditionnels (télévision, radio, presse écrite).
  • Stratégie de redirection de trafic qualifié (les potentiels militants futurs) vers le site de campagne qui devient un véritable outil de campagne au-delà du simple outil de communication type blog.
  • Création d’un site de campagne possédant un Réseau Social Privé permettant d’offrir à la communauté active du candidat toutes les fonctionnalités de communication, de discussion et de travail permettant à chacun de se mobiliser sur le terrain.
  • Création d’une page Facebook et d’un compte Twitter avec des applications venant la personnaliser, afficher les flux d’informations venant des autres espaces Web et permettant d’augmenter le nombre de membres de la communauté du candidat.
  • Création d’un compte vidéo et images permettant de disposer de contenus dans des formats multimédias qui seront appréciés et partagés sur les réseaux sociaux par les supporters.
  • Diffusion des messages et discussions avec les citoyens via une application mobile dédiée au candidat (cf. offre Elus 2.0 pour les applications mobiles).

Site de campagne 2.0 avec « Réseau Social Privé »

Avoir un site de campagne, c’est disposer d’un média personnel permettant à la fois de gérer sa communication politique en diffusant ses idées, d’être bien référencé par les moteurs de recherche et de pouvoir recueillir les commentaires des internautes.

Mais il est très important que ce site soit un site 2.0 (site interactif, cf. image en bas de page) qui soit modifiable via une interface Web (accessible par login et mot de passe à l’équipe de campagne) avec les caractéristiques suivantes :

  • Affichage moderne : ne pas négliger l’affichage du site car c’est souvent la première impression… qui est la dernière. Questions à se poser : mettre ou pas le logo du parti ? Mettre une photo du candidat avec ou sans cravate ?…
  • Référencement naturel : utiliser les techniques de référencement naturel pour apparaître dans les premiers résultats de Google sur une recherche d’actualités locales par exemple (mots clés dans titre, description et adresse de l’article, liens extérieurs vers votre blog..).
  • Flux RSS et Newsletter : le flux RSS permet aux internautes de lire facilement les articles du site en s’abonnant à son flux. La newsletter reste aussi un outil très intéressant pour informer sa communauté. De plus, elle permet de recueillir légalement des courriels.
  • Publication d’articles contenant du texte, des images et de la vidéo.
  • Création de formulaires de contact.
  • Autoriser les commentaires sur son site : il est important de donner la parole aux internautes (pour la modération, cf. la charte ci-dessous).
  • Widget et liens vers les réseaux sociaux (Facebook, Twitter…) : utiliser les widgets et logo des réseaux sociaux pour reprendre en temps réel les messages qui y sont publiés, pour montrer le nombre de membres des communautés du candidat et pour amener les internautes à s’y rendre. Le site de campagne doit refléter la totalité de la présence Web du candidat.
  • Créer un kit numérique en téléchargement : en numérisant (par l’équipe de campagne) les tracts, logos, photos, affiches et en les mettant en téléchargement sur le site de campagne par exemple, leur utilisation immédiate par des militants sur le terrain ou sur le Web est facilitée et encouragée.
  • Appels aux dons : un formulaire permettant les dons des particuliers dans le respect des règles du code électoral peut être installé.
  • Réseau Social Privé : réseau social type Facebook mais privé et installé sur le site. Cet outil de gestion de communauté permet de mettre à disposition des membres tous les outils de mobilisation et d’action sur le terrain (cf. paragraphe ci-dessous).

Par ailleurs, le site de campagne doit absolument afficher une page sur les mentions légales ainsi qu’une autre page contenant une charte sur la politique éditoriale (responsabilités, droits de recours, déclaration à la CNIL…). D’ailleurs, cette charte doit se retrouver sur la page Facebook du candidat puisqu’une page Facebook est également une plateforme éditoriale donc soumises à des règles et à des lois.

Zoom sur le « Réseau Social Privé »

Un site de campagne 2.0 doit héberger un Réseau Social Privé (RSP, cf. image ci-dessous). Il s’agit d’un réseau social type Facebook mais privé et installé sur le site. Ce réseau offre aux membres (inscription validée par l’équipe du candidat) toutes les fonctionnalités de discussion et d’actions (évènements, cartes, argumentaires… d’un véritable réseau social.

Il s’agit donc à la fois de créer une communauté mais aussi de lui mettre à disposition tous les outils de mobilisation et d’action sur le terrain :

  • Création d’une communauté : les membres s’inscrivent avec leur nom, prénom et email (un profil plus détaillé est disponible pour chaque membre : photo, adresse, téléphone, intérêts…). La validation d’inscription se fait par l’équipe de campagne par clic sur un lien de validation.
  • Création de groupes : les membres et/ou l’équipe de campagne peuvent créer des groupes thématiques (par exemples correspondants aux thématiques de la campagne) auxquels les membres s’inscrivent afin d’y échanger.
  • Messagerie interne : tous les membres peuvent discuter entre eux au sein du Réseau Social Privé (communication privée) et l’équipe de campagne peut envoyer en un seul clic un message à tous les membres du réseau.
  • Communication instantanée : un mur type Facebook (fil d’actualité) permet d’afficher de manière chronologique et aux yeux de tous les membres les activités des uns et des autres dans le réseau. Le mur permet aussi de poster des contenus (textes, liens, photos, vidéos).
  • Partage sur Facebook et Twitter : les membres peuvent partager sur Facebook et Twitter des contenus intéressants potentiellement d’autres internautes que ceux du réseau et ainsi attirer de nouveaux membres.
  • Création d’évènements : tous les membres et l’équipe de campagne peuvent créer des fiches évènements permettant d’alerter les autres membres sur la date, l’horaire, l’objet, l’adresse d’un évènement (tractage, porte à porte, réunions d’appartements, phoning…). Une carte type Google Maps peut être associée à l’évènement pour le géolocaliser et les membres peuvent s’inscrire à l’évènement pour indiquer leur participation effective.
  • Reporting : un formulaire permet aux membres d’envoyer un compte rendu sur les actions réalisées.
page d'accueil d'un site de campagne 2.0 réalisé pour la campagne des législatives 2012

Page d’accueil d’un site de campagne 2.0 avec « Réseau Social Privé »
réalisé pour la campagne des législatives 2012

A lire aussi

Ajouter un commentaire